OSER PRENDRE RENDEZ-VOUS AVEC UN PSYCHOTHÉRAPEUTE, C'EST ALLER A LA RENCONTRE DE SOI-MÊME

Vous sentez depuis un certain temps qu’une épreuve de vie vous submerge. Vous perdez le contrôle. La colère, le désespoir, la honte, la tristesse… s’installent.


Vous aviez en tête que ça passerait… que ce n’est qu’une histoire de temps, que vous allez reprendre le dessus. Mais ce n’est pas le premier épisode de vie auquel il est difficile de faire face. Et cela fait plusieurs fois que vous êtes confronté aux mêmes émotions. Et c’est de plus en plus dur. Ou tout simplement, vous sentez que vous êtes bloqué sur une situation et que n’arrivez pas à avancer.


Vous sentez qu’il est temps de partager cette difficulté avec un professionnel, quelqu’un qui ne fait pas partie de votre vie, un tiers extérieur, non jugeant, n’ayant aucun parti pris dans votre vie, qui vous accueillera et vous accompagnera avec bienveillance. Un ou une amie, un parent, un médecin, vous l’a d’ailleurs aussi conseillé. Une fois le professionnel trouvé, il est cependant difficile de faire ce premier pas, difficile d’appeler pour prendre un rendez-vous.

Vous vous dites que vous n’êtes pas malade, qu’il va falloir de nouveau tout raconter à une nouvelle personne. Ou encore, qu’il est difficile pour vous de livrer votre part d’intimité à un(e) inconnu(e).


Aller voir un psy, ce n’est pas être fou. Il existe de multiples raisons de consulter : surmonter un échec, remettre du mouvement dans sa vie que l’on sent figée, comprendre et traverser une tristesse, un désespoir, voire une dépression, être accompagné dans une épreuve de deuil, traverser des souffrances au travail, dans son couple, faire le point sur sa vie, etc…


Il est parfois nécessaire d’être accompagné sur un moment de vie. Ce n’est pas être « faible » mais au contraire faire preuve de force et de courage que de faire ce point. Avoir recours à un accompagnement psychologique c’est avant tout une exploration de soi-même. C’est prendre le temps de s’accueillir avec bienveillance. Ce travail de développement personnel vous rendra plus libre de vos choix. Il vous permettra de dépasser un blocage pour vous remettre à cheminer sereinement sur votre route.


Prenez le temps de choisir votre psychothérapeute. Faites confiance à votre ressenti. Il est nécessaire de se sentir en confiance, accueilli. C’est lors des premières séances que vous saurez si vous avez envie de déployer un travail avec lui ou elle… Car le travail thérapeutique, c’est avant tout une rencontre.


Une fois que le premier rdv a eu lieu, tous les a priori seront démystifiés. Vous aurez pu mettre un visage sur plein d’interrogations, d’incertitudes et de croyances. Vous aurez eu un échange. Comment ressortez-vous de cette première séance ? frustré, la séance est passée trop vite ? soulagé, car vous avez pu déposer un peu de votre surcharge ? enthousiasmé, car vous sentez qu’un nouveau monde s’ouvre à vous ? encore un peu sur la réserve, vous attendez d’avancer davantage ?


C’est une formidable aventure que d’aller à la rencontre de soi-même, de manière accompagnée et soutenue. C’est ce cadeau que se font les individus qui osent franchir ce pas. La psychothérapie est aussi considérée comme l’une des disciplines au service de la plénitude de l’être, vers le « je suis », à l’instar de « je sais », « je comprends », « je possède », « je réussis », ou « je maitrise ».


Pierre Janin, Gestalt Thérapeute depuis 1987, précise dans son ouvrage intitulé Artisans du Lien Vivant : « Les personnes qui demandent une aide psychothérapeutique sont en recherche d’un meilleur accès à leur « je suis ». Beaucoup d’entre elles viennent avec un sentiment d’être qui est fragile, raidi, obscurci, parfois quasi détruit, en lien avec des expériences douloureuses anciennes ou actuelles. Ayant eu à se retenir, à se protéger, à éviter, à tricher ou à fuir pour vivre moins mal ou même pour survivre, elles ont, logiquement, désappris de participer librement à leur propre vie : elles ne savent plus que subir les situations quand elles deviennent difficiles, et bien souvent, quand elles rient encore, c’est seulement de dérision. Mon expérience devenue ma conviction est que, pour ces personnes, un vis-à-vis présent et simple est le meilleur accompagnant possible pour l’alchimie de transformation et de réouverture au vivant dans laquelle elles s’engagent. »


En tant que Gestalt praticienne, j’aime cette idée d’être un Artisan du lien vivant.


Alors, je vous invite à restaurer votre « je suis » tout simplement, et à oser prendre votre téléphone pour prendre ce premier rendez-vous, qui est en fait une rencontre avec vous-même.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2023 by DR. Elise Jones Proudly created with Wix.com